Tel Aviv

Palestine/israël/Jordanie : le problème de l'or bleu

Le problème de Gaza

La bande de Gaza est la région qui souffre le plus du manque d’eau

. Cette zone très densément peuplée ( plus de 2000habitants au km²) ne dépend pour son alimentation en eau que des pluies (comprise entre 200 et 400mm/an) et ne dispose d’aucun cours d’eau permanent. Elle s’approvisionne donc par les wadis, cours d’eau temporaires durant les pluies d’hiver et par des forages dans la nappe phréatique du sous-sol. L’aquifère souterrain est approvisionné selon les sources par un volume d’eau annuel variant entre 50 et 70 millions de m3. Ce volume est insuffisant pour répondre à une demande de l’ordre de 100 à110 millions de m3/an. Ce déficit est une source de tension supplémentaire entre Israéliens et Palestiniens. Les seconds estiment que les premiers diminuent le potentiel de leur aquifère en pompant l’eau par des puits situés le long de la frontière avec Gaza et à cause du barrage sur le Wadi de Gaza dont la source est située en Israël. Le problème est que les experts ne sont pas d’accord pour savoir si la nappe de Gaza est une subdivision de l’aquifère côtier ou si elle ne forme qu’un seul ensemble.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site